27 €

En vente au château ou commander

Émission Entre les lignes : conversation avec Édith de Pange

Le chevalier de Pange, ou la tragédie
des frères | édith de pange

En s’attachant particulièrement au destin de François de Pange (1764 -1796) l’ami de jeunesse du poète André Chénier et l’amour impossible de Mme de Staël, ce récit entraîne le lecteur à revivre les derniers feux d’une société qui n’a jamais autant brillé qu’à la veille de la Révolution avant de le plonger au cœur de ce qui fut une tragédie pour toute une génération.
Tout commence par une belle histoire d’amitié et de fraternité. Epris de poésie, de théâtre et de musique, Louis et François de Pange, André et Marie-Joseph Chénier rêvaient ensemble d’un monde libre. Pourtant, emportés par le courant du grand fleuve révolutionnaire, les frères vont se séparer. Chacun va alors à la rencontre de son destin.
André Chénier monte à l’échafaud quand son frère siège avec Robespierre à la Convention.
Louis de Pange, le jeune hussard ayant combattu en Amérique aux côté de La Fayette, meurt pour le roi en Vendée. François de Pange, qui a affirmé avec force la souveraineté de la Nation avant de dénoncer les abus commis en son nom, soutient la République jusqu’à ses dernières forces. Malgré les épreuves et les désillusions, il conserve jusqu’au bout l’amour de la justice, le courage et la générosité.

« Un ouvrage passionnant, une fresque romanesque documentée comme une biographie qui éclaire de manière tout à fait singulière la Révolution française »

le républicain lorrain

25 €

En vente au château ou commander

Émission Entre les lignes : conversation avec Jean-François Thull

Jean de Pange, un Lorrain en quête d’Europe | jean-françois thull

Cette biographie propose de redécouvrir une figure atypique, âme inquiète et ardente, et l’œuvre d’un précurseur voyant avec une troublante lucidité l’avenir très au-delà du présent.
Jean de Pange appartient à cette lignée d’hommes inspirés par une vision européenne à mille lieux d’une Europe réduite à son expression institutionnelle ou marchande. De son enfance viennoise à l’Europe d’après-guerre, il rencontre les personnalités de son temps (Lyautey, Adenauer, Schuman, Coudenhove-Kalergi, Otto de Habsbourg) et traverse une époque où de grandes espérances sont troublées par les conflits et les crises.
Sa pensée est à l’intersection d’un monde disparu auquel il se réfère et d’un monde en devenir dont il comprend et analyse les enjeux. Que ce soit dans l’atmosphère feutrée des bibliothèques et des salons ou dans les boues du champ de bataille et les geôles humides de l’oppresseur, il médite, écrit, débat, agit pour un idéal européen qui puise aux sources mêmes de l’identité et l’héritage historiques et culturels d’une civilisation millénaire.

« Se consacrer à une œuvre est la beauté suprême de l’existence »

jean de pange (1881-1957)

29 €

En vente au château ou commander

De Koufra à Normandie-Niemen : Nous en avons tant vu | jean de pange

Passionné d’aviation dès son plus jeune âge, Jean de Pange (1917-1999) s’engage dans l’armée de l’air à 20 ans. En 1940, il prend part à la Campagne de France comme sous-lieutenant navigateur bombardier et dès le 16 juin décide de s’exiler en Angleterre pour poursuivre le combat contre Hitler. Engagé dans la France libre, sa vie ne sera de 1940 à 1942 qu’une suite ininterrompue de campagnes : Gabon, Koufra, Ethiopie, Erytrée, bataille de l’Atlantique. En 1942, il recrute les premiers volontaires de l’escadrille Normandie-Niemen avec laquelle il opère deux ans comme pilote de liaison sur le front russe.
Il rentre en France juste à temps pour participer au défilé de la Victoire le 18 juin 1945.

« Ce livre d’aventures est aussi un livre de guerre écrit par un guerrier sans haine. Si l’auteur se laisse parfois entraîner par la passion, il se contrôle toujours comme il contrôlait son avion et il réussit son atterrissage. S’il parle de ses ennemis, il parle plus souvent de ses camarades de guerre et de ses amis. Avec la sérénité qu’apporte le recul d’un demi-siècle, Jean de Pange fait comprendre comment en cherchant à sauver l’honneur, on peut trouver le chemin de la victoire »

général de boissieu,
ancien chef d’état-major de l’armée de terre

« C’est un livre que chacun doit lire et confier à ses enfants, parce qu’il est remarquablement écrit, avec élégance, sincérité, humour et une fidélité totale à l’engagement pris, dès juin 1940, de servir l’idéal contenu dans l’appel du 18 juin »

pierre mesmer, ancien premier ministre

« Les aventures de Jean de Pange sortent de l’ordinaire et il les conte de façon passionnante. Alerte, sincère, d’une franchise de ton revigorante, cet ouvrage est à faire lire par tous ceux qui connaissent mal l’histoire de la France Libre, par tous ceux qui savent encore s’enthousiasmer et par tous ceux qui ont envie de lire des histoires extraordinaires, vraies et vécues de surcroît »

michel debray
l’espoir, revue de l’institut charles de caulle

« Il fallait ce livre rare, tout de rigueur, de force, de courage et de générosité, pour rapporter les hauts faits d’une équipe de Français libres, quand l’épopée rejoint la légende »

edmond petit
icare

Index